Sciences - Santé

Les produits d'une dizaine de célèbres marques de céréales contiennent du glyphosate, un pesticide considéré comme cancérigène, a dénoncé jeudi le groupe américain de défense de l'environnement Environmental Working Group (EGW).

Sur 45 produits contenant de l'avoine analysés par l'organisation, 43 portaient des traces de glyphosate, un herbicide qui peut causer des cas de cancer chez les animaux et "probablement" chez les humains, selon le Centre international de recherche sur le cancer.

Dans 31 échantillons, les niveaux étaient par ailleurs supérieurs à 0,01 milligramme par jour, valeur limite pour les mineurs, selon les scientifiques d'EWG. Le pesticide a également été retrouvé dans environ un tiers de 16 échantillons provenant de cultures biologiques, bien que les niveaux de glyphosate se trouvaient bien en-deça des limites sanitaires. La substance pourrait provenir des champs avoisinants.

Selon EWG, l'autorité alimentaire américaine détecte depuis deux ans des traces de l'herbicide dans certains aliments mais elle a caché cette information au grand public. Avec son étude, l'organisation désire à présent rendre publique cette information.

Les plus hauts taux de glyphosate ont été repérés dans deux échantillons de Quaker Old Fashioned Oats. Trois échantillons de Cheerios présentaient par ailleurs un taux important de la substance.

Le glyphosate est le principe actif du Roundup, un puissant désherbant développé par l'entreprise Monsanto. Celle-ci a été rachetée en juin dernier par le géant pharmaceutique Bayer. En août, Monsanto a été condamné à payer près de 290 millions de dollars de dommages pour ne pas avoir informé de la dangerosité du Roundup à l'origine du cancer d'un jardinier américain.

En Belgique, le désherbant est interdit aux particuliers depuis le mois de juillet. Seuls les professionnels, comme les agriculteurs et les entrepreneurs de jardins, sont encore autorisés à utiliser des produits à base de glyphosate.