Sciences - Santé

Des chercheurs suisses ont démontré qu'il était possible de stimuler le système immunitaire grâce à un virus génétiquement modifié. Une avancée majeure dans le domaine de l'immunothérapie.

Le système immunitaire ne se bat que très peu contre les cellules cancéreuses, tandis qu'il lutte férocement contre les virus. Partis de ce constat, des chercheurs de l'Université de Genève et de Bâle en Suisse ont modifié un virus, d'abord rendu inoffensif, afin de lui adjoindre des des protéines provenant de cellules cancéreuses. Le système immunitaire apprend de cette manière à réagir face à la maladie.

Les essais sur les souris sont sortis concluants. En effet, ce virus modifié a permis d’alerter le système immunitaire, provocant le recrutement de cellules tueuses dirigées contre les cellules cancéreuses.

Espoir pour de nouvelles thérapies anticancéreuses

Les possibilités de traitement des patients cancéreux se sont considérablement développées ces dernières années. Cette découverte permet en effet d'ouvrir la voie à de nouvelles techniques dans le domaine de l'immunithérapie. Les chercheurs rappellent cependant que de nombreux cancers, aujourd’hui encore, ne répondent pas de manière satisfaisante aux traitements disponibles. "Nous espérons que nos nouvelles découvertes et technologies trouveront bientôt une application dans le traitement du cancer et contribueront à améliorer les chances de réussite des traitements", expliquent les responsables des groupes de recherche de cette étude. Ce virus modifié, très prometteur, a déjà pu être breveté.