Sciences - Santé

Plus de 900 personnes ont été arrêtées récemment en Chine pour des fraudes alimentaires, dont la vente de viande de rats ou de renards présentée comme du boeuf ou du mouton, a indiqué vendredi le ministère de la Sécurité publique. L'annonce de l'opération, qui s'est déroulée au cours des trois derniers mois, intervient alors que le pays est encore sous le choc de précédents scandales alimentaires, tels celui de l'huile alimentaire recyclée ou du lait en poudre pour bébé volontairement contaminé avec des produits chimiques dangereux.

En tout, selon le site du ministère, "382 cas de viande coupée avec de l'eau, de faux mouton ou boeuf, de viande avariée et de produits contenant de la viande toxique et dangereuse" ont été découverts. "904 suspects ont été arrêtés, plus de 20.000 tonnes de produits carnés frauduleux ou de qualité inférieure" ont été saisis.

Dans la province du Jiangsu (est), des détaillants vendaient du "mouton" fait à partir de viande de rat et de renard, additionné de produits chimiques. D'autres, dans le Guizhou (sud), mélangeaient une solution à base de péroxyde d'hydrogène à des pattes de poulet, une gourmandise chinoise.

Le ministère de la Sécurité a souligné que l'opération s'inscrivait dans une enquête plus large sur la sécurité alimentaire, incluant la découverte en mars dernier de milliers de cochons morts flottant dans le fleuve de Shanghai ou la vente d'huile de cuisine recyclée.