Sciences - Santé

La part du bio sur la surface agricole totale est de 5,8 %, soit sous la moyenne européenne de 6,7%, mais les dépenses des ménages en produits bios ont plus que doublé en dix ans, relève Biowallonie, la structure d'encadrement de bio en Wallonie, dans ses chiffres sur le secteur en 2017, cités par Le Soir mercredi.

Entre 2000 et 2017, le nombre de fermes bio en Wallonie a été multiplié quasiment par quatre. En 2000, on en comptait 435 et, l'an dernier, 1.625, soit une ferme wallonne sur huit (12,8 %). Sur la même période, la superficie agricole utile consacrée au bio a connu une croissance un peu plus appuyée, tant et si bien qu'aujourd'hui, un hectare agricole sur dix est bio.

Néanmoins, la Belgique a encore un train de retard par rapport à ses voisins européens. Avec 5,8 % de production biologique sur la surface agricole totale, la Belgique est loin de l'Autriche, championne avec 21,3 %, de la Suède, ou de l'Estonie, et sous l'Allemagne, qui atteint les 6,8 %. Mais au-dessus des agriculteurs français qui n'affichent que 5,3 % de surface agricole consacrée au "bio".

En revanche, ces dix dernières années, les dépenses des ménages pour des produits bio alimentaires et non-alimentaires ont plus que doublé pour atteindre 40 euros en moyenne par habitant. Mais la consommation a encore de la marge pour progresser car actuellement, la moitié des acheteurs de bio est composée de familles aisées avec enfants et de pensionnés plutôt nantis, alors que ces deux groupes ne représentent que 39 % de la population.