Sciences - Santé

Ayman ne doit pas peser bien lourd. Mais pour hisser le gamin de 12 ans sur le poney, Anne-Lise, l’éducatrice, et Françoise, la kiné, ne sont pas trop de deux. Polyhandicapé et hypotonique, le jeune cavalier éprouve quelques difficultés à se tenir assis, droit sur sa monture. Qu’importe, il rit et en redemande encore quand ses deux accompagnatrices lui font des bisous dans le dos, dans le cou ou sur le "bidou".

Cela fait à présent quatre ans qu’Ayman se rend une fois par semaine au centre d’hippothérapie et au poney club situés dans le parc Solvay du château de La Hulpe. C’est là que, fondée en 1982, l’ASBL "Les Rênes de la vie" poursuit sa vocation de "développement physique, affectif et psychomoteur d’enfants valides et porteurs de handicap par la rencontre avec le cheval". A présent, quelque 250 enfants par an (dont 135 handicapés) participent à cette belle aventure d’inclusion.