Sciences - Santé

Un nouveau cas d'animal contaminé par le virus hautement pathogène H5N8 a été détecté dans un élevage de Wangenies, sur le territoire de la ville de Fleurus, annonce lundi l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca). L'organisme demande à toute personne ayant récemment acheté des volailles sur le marché d'être vigilante. Une zone tampon de trois kilomètres de rayon a été établie autour de l'élevage touché par la grippe aviaire. Elle restera au moins trois semaines en vigueur. Les déplacements de volatiles y ont été interdits et de strictes mesures de confinement ont été arrêtées.

L'Afsca précise que tous les détenteurs d'oiseaux dans cette zone doivent communiquer un inventaire complet de leurs volatiles dans les 48 heures aux autorités communales.

Si un éleveur constate que ses volailles sont malades, il lui est demandé de s'adresser au plus vite à un vétérinaire.

"Je suis conscient des difficultés que cette situation engendre pour l'ensemble des éleveurs présents dans les zones réglementées. J'encourage cependant les éleveurs d'oiseaux à continuer à respecter avec fermeté l'ensemble des mesures indispensables à la protection de la santé animale dans notre pays", indique le ministre fédéral de l'Agriculture, Willy Borsus (MR).

Deux autres contaminations avaient été constatées la semaine passée Courcelles et Tournai. Depuis le début du mois, le virus a été mis en évidence dans plus d'une dizaine d'endroits.

Ce nouveau cas n'implique pas de nouvelles mesures pour le reste du pays, précise encore l'Afsca.

Le virus H5N8 est un sous-type de virus de la grippe A. Il infecte principalement les voies respiratoires chez les animaux contaminés. Selon l'OMS, seules les personnes directement en contact avec des oiseaux malades font face à un risque sanitaire.