Il est revenu, le temps des régimes

L.D. Publié le - Mis à jour le

Sciences - Santé

En commun, ils ont une promesse : faire perdre du poids, souvent vite et sans trop d’efforts, prétendent-ils. Mais ce qui différencie les régimes, c’est évidemment la manière d’arriver, tant bien que mal, au but recherché. L’un (Cohen, régime hypocalorique) propose tout simplement de diminuer la quantité d’aliments ingérés, leur apport en matière grasse tout en privilégiant une alimentation variée et équilibrée; un autre (chrononutrition) suggère de manger les aliments au bon moment de la journée en proportions adéquates, afin de ne pas générer de graisses; un troisième (détox) promet de purifier l’organisme des toxines par un régime alimentaire équilibré, avec le choix de certains aliments plutôt que d’autres, parfois associés à certaines plantes dépuratives. Un autre encore (Dukan), régime protéiné, se découpe en phases, ainsi exclusivement des protéines pour le démarrage. Onze kilos de graisses pures brûlées en sept semaines : telle est la promesse de ce régime brûleur de graisses (Fourneau), qui associe un programme d’exercices physiques. Végétarien (Ornish), basé sur la distinction entre bons et mauvais glucides et l’évitement de certaines associations d’aliments (Montignac), ou sur la sélection des bons et des mauvais sucres (Miami) , ils sont nombreux, innombrables même, et variés.

Anciens ou plus nouveaux, des plus élaborés aux plus saugrenus - telle la célèbre soupe aux choux -..., 19 d’entre eux ont été passés au crible par le Centre de recherche et d’information des organisations de consommateurs (Crioc). Sous l’intitulé " Au secours, les régimes reviennent ", le Crioc vient de livrer les conclusions - peu engageantes - de son étude. Selon l’organisation, ils peuvent, en effet, se résumer à " souvent coûteux et parfaitement inutiles, en tout cas à long terme ". Pire, ils sont " parfois, en prime, dangereux pour la santé ".

Ainsi, après avoir expliqué en quoi consiste chacun de ces régimes et analysé les effets à long terme, les risques pour la santé sont-ils systématiquement pointés du doigt : hyperlipidique et déficitaire en vitamines et minéraux (chrononutrition), avec risque de troubles cardiaques et augmentation du LDL cholestérol (The Zone); hyperprotéiné, mais non hypocalorique, (Dukan, Miami, Karl Lagerfeld), et donc risque de saturation de la capacité du foie à synthétiser de l’urée; dissocié et hypocalorique (Hollywood ou Beverly Hills), avec risque de malaise de type vagal en cas d’activité physique; carencé en fibres (Cohen), d’où problèmes de constipation; entraînant une diminution de la masse minérale osseuse (Scarsdale, Atkins, Sulitzer, Jenny Craig, Weight Watchers); ou, carrément, une augmentation de la mortalité totale et cardiovasculaire chez les sujets ayant de faibles apports en glucides spontanément, ce qui est le cas dans le régime Fricker.

Et que penser du régime soupe aux choux qui consiste à boire un bol de soupe pendant chaque repas pendant sept jours ? " S’il est associé à une activité physique, expliquent les auteurs de l’étude, il peut entraîner des risques de malaise de type vagal, hypoglycémique et/ou aggravé par la déshydratation en cas de restriction alimentaire très importante ." Voilà qui est dit !

Cela étant, tout n’est pas à jeter. Pour le Crioc, le régime diététique reste " le meilleur régime qui peut être entrepris. Il s’agit d’un régime hypocalorique équilibré qui respecte les besoins journaliers en nutriments et minéraux. Etabli par un diététicien, il est personnalisé et adapté au besoin du patient. En outre, il tient compte des goûts alimentaires, du rythme de vie, de l’activité physique et des éventuelles pathologies. Il s’agit en réalité de corriger les mauvaises habitudes alimentaires. Une fois le poids idéal atteint, un plan alimentaire est établi par le diététicien qui suivra le patient à raison de trois ou quatre rendez-vous par an pendant deux ans ". Par ailleurs, s’il peut entraîner une diminution de la masse minérale osseuse, le régime Weight Watchers, reste un régime facile à suivre ne présentant pas de carences en vitamines et minéraux, reconnaît encore le Crioc.

Publicité clickBoxBanner