Sciences - Santé

L'AFMPS, l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé, souhaite que les pharmaciens, médecins et patients signalent plus souvent les éventuels effets secondaires de médicaments consommés, écrit Het Nieuwsblad dimanche. 

Un tel réflexe est utile pour la détection d'éventuels problèmes concernant des produits, qui peuvent, si nécessaire, être retirés du marché, l'AFMPS étant chargée de veiller à la qualité des médicaments autorisés à la vente en Belgique.

Annuellement, environ 600 notifications d'effets secondaires parviennent à l'agence, via des patients ou des prestataires de soins. Ce chiffre stagne depuis quelques années.

Une nouvelle campagne devrait ainsi avoir lieu prochainement, pour souligner l'importance de ce genre de signalements.

Signaler des effets secondaires est particulièrement important quant il s'agit de nouveaux médicaments, ou quand des groupes vulnérables sont concernés, comme les jeunes enfants, indique l'AFMPS.