Sciences - Santé

Les produits d'entretien classiques peuvent être très nocifs pour la santé, en causant sur le long terme des problèmes respiratoires, des cancers ou des maladies cardio-vasculaires. Les dégâts les plus importants à la santé sont dus aux substances que nous respirons dans nos maisons insuffisamment ventilées, a souligné jeudi Jan Tytgat, professeur en toxicologie à la KUL (université de Louvain), à l'occasion de la présentation d'un nouvel assortiment de solutions d'hygiène à base d'enzymes développé par la société néo-louvaniste Realco. Selon le toxicologue, les enzymes peuvent apporter une solution à ces problèmes sanitaires. "L'air dans nos maisons est de deux à cinq fois, voire même en fonction de la source jusqu'à 100 fois plus pollué que l'air extérieur. La pollution de l'air extérieur fait la une des médias mais nous passons 90% de notre temps à l'intérieur", explique Jan Tytgat. Selon une étude américaine, les substances chimiques des produits ménagers peuvent être trois fois plus cancérigènes que la pollution de l'air.

Le toxicologue de la KUL suggère dès lors de recourir à des solutions écologiques et saines comme les enzymes. Il conseille également l'usage de quantités moindres de produits de nettoyage et de ne pas mélanger trop de produits différents. Il recommande encore de ne pas utiliser de produits potentiellement nocifs en présence de personnes sensibles, comme les femmes enceintes, les enfants et les personnes âgées. "Et si vous utilisez tout de même des produits nocifs, il est conseillé d'aérer."

Le toxicologue a présenté ses recommandations lors d'une conférence de presse de Realco, une société de Louvain-la-Neuve spécialisée dans les solutions d'hygiène à base d'enzymes. L'entreprise, qui avait jusqu'ici développé des produits à usage industriel, lance désormais une gamme de produits à destination des particuliers.