Sciences - Santé Les coûts directs et indirects de la boisson sont estimés à 200 euros par habitant.

La dépendance à l’alcool peut toucher Monsieur et Madame-Tout-le-Monde. Selon une enquête de l’Université de Gand et le Service public de programmation politique scientifique (Belspo), "les coûts directs et indirects des substances addictives [...] sont estimés à 4,6 milliards d’euros en Belgique ou à 419 euros par habitant." Les drogues légales "imposent le coût le plus élevé à la société car 45 % (2,1 milliards) du coût social lié à l’abus de substances peuvent être liés à l’alcool."

L’absence de mesures concrètes (Plan alcool "inexistant") est déplorée par tous les professionnels du secteur. Au cabinet de la ministre fédérale de la Santé, Maggie De Block, on indique "qu’aucun accord n’a pu être trouvé après dix ans de négociations entre le niveau fédéral et les entités fédérées. La ministre a décidé de prendre ses responsabilités et de ne plus attendre que chacun appose sa signature sur un texte final. Et elle espère que les autres niveaux de pouvoir prendront également leurs responsabilités."

(...)