Sciences - Santé

L'Association pharmaceutique belge (APB) est particulièrement mécontente du lancement d'un site internet vendant des produits de pharmacie et se présentant comme la première pharmacie en ligne de Belgique.

"A l'heure actuelle, la loi interdit la vente à distance de médicaments sans prescription. Le gouvernement travaille à un arrêté royal, mais il est prématuré et illégal de lancer cela maintenant", a réagi Dirk Broeckx, secrétaire général de l'APB. Cet arrêté royal prévoira, selon lui, des conditions très strictes.

"Il n'est pas non plus correct de dire qu'ils sont les premiers. Je trouve regrettable que l'on accorde tant d'attention à cela", a-t-il ajouté.

L'APB estime par ailleurs qu'il s'agit d'un phénomène marginal. "En Belgique, il y a pour ainsi dire une pharmacie à chaque coin de rue", relève-t-il, soulignant le coût des frais d'envoi et le délai de livraison pour ce type de vente en ligne.