Sciences - Santé

Décidément, l'usage intempestif, voire abusif du smartphone fait bien l'affaire des médecins. Il y avait, dans un premier temps, les pouces tordus, déformés à force de pianoter sur les touches. Sont ensuite apparues les "text neck", ces nouvelles rides qui se forment au niveau du cou à force d'avoir la tête penchée vers l'écran à longueur de journée. Sans compter les problèmes de vue et d'ouïe, voilà à présent que les chirurgiens plasticiens mettent en garde contre l'augmentation, certes légère, mais bien réelle paraît-il, de demandes de rhinoplasties, à savoir des interventions de correction du nez.