Sciences - Santé Quand, en 2011, Valérie apprend que la petite boule qu'elle a sentie dans le dos est un mélanome, une forme très agressive de cancer de la peau, le médecin n'y va pas par quatre chemins. " Je sortais du cinéma quand l'hôpital m'a appelée pour annoncer le terrible verdict. Lors de la consultation, le médecin m'a expliqué qu'il n’y avait pas de temps à perdre. Il fallait immédiatement commencer le traitement. Après 60 séances de radiothérapie, j'ai senti une nouvelle boule, cette fois au niveau du cou. Le cancer se propageait lentement, mais sûrement. L'hôpital dans lequel j'étais suivie à l'époque m'a annoncé qu'il n'existait plus aucun traitement pour moi. Cette nouvelle m'a fait l'effet d'un coup de massue".
(...)