Sciences - Santé L'espace a une odeur. "A Chaque fois que j’ouvrais la porte du sas pour accueillir mes collègues de retour de sortie dans l’espace, une odeur très particulière titillait mon odorat", avait raconté Don Pettit après avoir séjourné du 23 novembre 2002 au 3 mai 2003 à bord de l’ISS. "J'ai remarqué que cette odeur était sur ​​leur costume, casque, gants, et des outils", avait-il poursuivi.

Certains la comparent à celle d'un "steak trop cuit", à du "métal chaud", ou encore des "émanations de soudure", selon les propos rapportés par The Atlantic. Bref, un fumet qui pas des plus agréables. Pour ne pas que ses astronautes soient surpris, la NASA veut les y habituer. Avec l'aide du chimiste Steve Pearce, l'agence américaine tente donc depuis plusieurs années de les recréer.

Le chimiste n'a pas été choisi par hasard. C'est un peu le spécialiste des "odeurs de l'impossible". Il y a quelques années, il avait reproduit l’odeur de la station spatiale Mir. Il la décrivait comme ceci: "Imaginez la transpiration de pieds et une odeur corporelle rance mélangez avec du dissolvant et de l’essence". Grâce à ses recherches, menées avec la NASA, il pourrait, à l'avenir, être possible de recréer l’odeur de la Lune, de Mars ou d'un endroit de l'Univers bien plus lointain, affirme Science in a can relayé par Slate. Cela fait rêver. Cependant, le fonctionnement de l'odorat dans l'espace reste des plus mystérieux, ce qui limite la simulation des odeurs.