Sciences - Santé

De plus en plus de bactéries menacent de devenir résistantes aux antibiotiques en raison d'une utilisation excessive et inadaptée de ceux-ci. En outre, peu de nouveaux antibiotiques font leur apparition sur le marché.

Des scientifiques dans le monde tirent dès lors la sonnette d'alarme, ressort-il d'un article de la revue scientifique The Lancet. "Il est midi cinq", affirme le professeur Inge Gyssens, notamment infectiologue à l'hôpital Jessa à Hasselt et l'une des auteurs de l'article. Chaque année, 25.000 patients décèdent en Europe d'une bactérie résistante aux antibiotiques et le phénomène s'amplifie.

"Au fil du temps, les antibiotiques ont sauvé des millions de vie", observe Inge Gyssens "mais en raison d'une utilisation excessive, les bactéries résistantes aux antibiotiques gagnent du terrain. De plus, l'industrie investit peu dans des études sur des nouveaux antibiotiques car leur marge bénéficiaire est trop mince".

Après la journée mondiale de la santé, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a lancé une nouvelle campagne afin de sensibiliser les faiseurs d'opinion et les politiciens à la gravité du phénomène. Ils doivent mettre plus de matériel et de directives à disposition afin de parvenir à une politique sur les antibiotiques plus efficace.

"Nous ne pouvons parvenir à des résultats que si on attaque le problème sur le plan structurel", estime Inge Gyssens. "Les antibiotiques sont encore trop souvent mal utilisés: pour une trop longue période, avec une mauvaise dose ou pour une maladie non-bactérielle. Cela provoque de la résistance".