Sciences - Santé

Les murs y sont aussi blancs que chez un médecin mais il ne faut pas s’y tromper. On est bien dans un cabinet, mais de diététicien, celui d’Alexis de Hemptinne, vice-président de l’Union Professionnelle des Diététiciens de Langue Française (UPDLF). Au cas vous oublieriez pourquoi vous êtes là, une affiche de la pyramide alimentaire est là pour vous le rappeler. Le maître des lieux se retourne vers elle quelques fois. Didactique, pratique, simple. Cela lui permet de montrer au visiteur ce qu’il doit consommer. Un peu comme un professeur qui explique à ses élèves avec son tableau. Il vaut mieux un dessin qu’un long discours.

Aujourd’hui, c’est une des cases de cette pyramide qui nous intéresse : celle des graisses. Leur mauvaise réputation les a reléguées dans une petite alvéole au sommet du schéma. Mais qu’en est-il aujourd’hui de leur place au sein de notre alimentation ? Alexis de Hemptinne est l'Invité du samedi de LaLibre.be et nous aide à y voir plus clair.