Le mois de naissance détermine vos allergies

Belga Publié le - Mis à jour le

Sciences - Santé

Une enfant né pendant ou peu avant la période de floraison des pelouses (février-juin) et des arbres (janvier-avril) a 25 pc de risques supplémentaires de développer une allergie aux pollens de ces plantes, indique le magazine Bodytalk.

Naître en mai, juin et juillet entraîne plus de risques d'allergie à la poussière domestique. Et naître en novembre, décembre, janvier ou février fait augmenter de 20 pc les risques d'allergie aux squames des chiens et des chats.

Au cours des premiers mois de la vie, le système immunitaire de l'être humain se développe et se spécialise dans la production d'anticorps chargés de neutraliser les attaques venues de l'extérieur et dirigées contre notre organisme. Le système immunitaire est encore imparfait et insuffisamment entraîné au cours des six premiers mois de vie et le risque de dysfonctionnements et de réactions allergiques engendrés par un contact avec des organismes dangereux tels les virus et les bactéries est alors plus grand.

"Lorsque l'atmosphère est chargé de pollens, il y a un risque accru que le système immunitaire immature d'un nouveau-né réagisse de façon inadéquate. C'est comme cela qu'une allergie au pollen se développe", indique le docteur Marleen Finoulst de Bodytalk.

Publicité clickBoxBanner