Sciences - Santé La consommation d’antibiotiques ne diminue quasi pas chez les jeunes. La plupart du temps, ils sont pourtant inutiles. Plusieurs raisons expliquent pourquoi des médecins les prescrivent parfois à mauvais escient.

La consommation d’antibiotiques chez les adolescents se maintient à un niveau inquiétant. Selon les données fournies à "La Libre" par les Mutualités libres, en 2016, 31,2 % des jeunes de 13 à 18 ans ont eu recours au moins une fois à des antibiotiques. En 2013, ce taux était de 32,4 % et en 2010, de 33,1 % (voir infographie). Le recul est donc très léger. En moyenne, ces jeunes suivaient 2,6 traitements antibiotiques par an, pour une durée totale de 23,3 jours.