Sciences - Santé

Le secteur des bancs solaires attaque devant le Conseil d'État l'arrêté royal imposant au client de disposer d'une attestation médicale établie par un médecin et identifiant son type de peau, rapporte L'Echo mercredi. Febelsol, la fédération professionnelle des centres de bronzage, a décidé d'attaquer cet arrêté royal. Avec le concours de deux chaînes membres, Sunpower et Ergosun, Febelsol a déposé un recours devant le Conseil d'État, demandant la suspension et l'annulation de l'ensemble de l'arrêté.

Cette exigence de passer par le médecin pourrait signifier la mort du secteur, estime Marc Debecker, conseiller de Febelsol. Car beaucoup de clients renâcleront à aller voir leur médecin."

Une dérogation est prévue dans l'arrêté, si le type de peau du consommateur peut être déterminé par l'exploitant, à condition que son centre dispose d'un appareil pour l'identifier. Une dérogation qui ne semble pas praticable à l'heure actuelle.

Febelsol estime qu'il y a quelque 800 centres de bronzage professionnels en activité, pesant un peu plus de 3.000 emplois.