Sciences - Santé

Selon une enquête de Test-Achats, trop de commerces ne respectent pas l'obligation d'informer sur les allergènes présents dans les aliments non préemballés, rapporte Le Soir vendredi. Depuis 2014, la présence de 14 substances considérées comme allergènes (arachides, gluten, crustacés...) doivent aussi être signalés dans les aliments non préemballés. L'association de consommateurs Test-Acahts s'est présentée dans 43 points de vente (boulangeries, snacks et supermarchés) pour acheter des couques au chocolat afin de vérifier si les viennoiseries contenaient de la noisette, fruit à coque mentionné dans la loi sur la déclaration des allergènes.

Elle a peiné à obtenir l'information dans 21% des cas tandis que 5% des vendeurs ont été incapables de répondre. Il s'est avéré que deux des vingt-sept couques prétendument vierges de noisettes en contenaient. Ce problème d'information lacunaire concerne également les restaurants.

L'association souligne que "toute erreur peut mettre la santé du consommateur allergique en danger". Elle espère donc "des résultats meilleurs à l'avenir".