Sciences - Santé

Plus que jamais, la nécessité d’intensifier et de personnaliser le soutien aux patients touchés par un cancer et à leurs proches se fait sentir. Darius Razavi, chef du service de psycho-oncologie à l’Institut Bordet et professeur à l’ULB n’a pas attendu 2018 pour s’en rendre compte. Lui qui, précurseur, créa en 1986 au sein de l’Institut Bordet, la première unité de psycho-oncologie, service qu’il dirige encore à ce jour et dont il nous explique le fonctionnement, l’importance et la raison d’être.

Quels sont les besoins des patients à ce niveau ?

(...)