Sciences - Santé

L'investisseur flamand Marc Coucke était à Durbuy mercredi soir pour présenter la campagne de prévention du cancer colorectal qu'il s'apprête à lancer en Wallonie au côté de l'ASBL Stop Darmkanker du Dr. Luc Colemont. "Le cancer du colon est l'un des cancers les plus fréquents et les plus meurtriers", souligne Marc Coucke. "Un Belge sur 20 y sera confronté au moins une fois dans sa vie."

Depuis le début de l'année 2017, 6.348 nouveaux cas ont été détectés en Belgique, ajoute le Dr. Luc Colemont, président de l'ASBL Stop Darmkanker qui milite depuis 2010 pour la prévention du cancer du colon à travers le pays. "Déjà 2.484 personnes en sont mortes depuis le début de l'année. C'est beaucoup trop quand on sait qu'il s'agit d'un des cancers les plus faciles à éviter grâce au dépistage", constate le Dr. Colemont.

En décembre 2015, Marc Coucke s'est associé à l'ASBL Stop Darmkanker via sa société d'investissement Alychlo pour permettre au Dr. Colemont de se consacrer entièrement à la prévention du cancer colorectal. L'ASBL s'apprête à entamer une campagne en Wallonie au départ de la ville de Durbuy. Objectif : hisser le pourcentage local de participation au dépistage à 50% du public cible.

"En Wallonie, on n'en est actuellement à 9%, contre 52% en Flandre", constate Marc Coucke. "On lance également un appel au gouvernement wallon pour l'inviter à réévaluer son programme de dépistage".

Contrairement à leurs voisins du Nord, les Wallons de 50 à 74 ans ne reçoivent pas systématiquement de test gratuit à domicile, seulement une invitation à s'adresser à leur médecin généraliste. La campagne wallonne débutera par une conférence tout public le 25 octobre à 20h00, à la salle Mathieu de Geer à Barvaux (Durbuy).