Sciences - Santé

Jolie blonde fluette et souriante, Nele a les yeux d'un bleu, clair et doux, à faire chavirer plus d'un prétendant. Si la jeune femme âgée de 25 ans cache son charmant regard derrière une élégante paire de lunettes de soleil, en cette journée de février, tant à l'extérieur qu'à l'intérieur du bâtiment, ce n'est point par pure coquetterie. C'est pour se protéger des rayons UV et d'une lumière artificielle trop agressive qu'elle ne supporte pas et qui la fatiguent énormément.

Aujourd'hui responsable du service réservations et ventes au Novotel situé face à la Gare du Midi, à Bruxelles, Nele était étudiante en "hotel management" à Bruges, lorsqu'elle a appris, à l'âge de 20 ans, qu'elle était, comme un de ses deux frères, atteinte de la maladie de Stargardt. Causée par un gène récessif (les deux parents doivent être porteurs du gène), cette affection oculaire génétique, survenant à un jeune âge, cause une perte de la vision centrale, en s'attaquant à la région centrale de la rétine ou macula, qui permet notamment de voir les couleurs et les détails.