OGM: Onkelinx demande un avis au Conseil de Biosécurité

Belga Publié le - Mis à jour le

Vidéo
Sciences - Santé

La Ministre de la Santé publique, Laurette Onkelinx, a demandé en urgence un avis au Conseil consultatif de Biosécurité afin de vérifier si l'inquiétante étude française sur un maïs transgénique "apporte des éléments nouveaux nécessitant une révision immédiate de l'autorisation dont bénéficie cet OGM".

"Suite à l'étude française démontrant d'éventuels dangers liés à la consommation de maïs transgénique NK-603, la ministre a spécifiquement demandé au Conseil de veiller à s'entourer d'experts indépendants pour la formulation de cet avis. Le Conseil devra remettre cet avis pour la fin octobre au plus tard", est-il précisé dans un communiqué.

Mme Onkelinx a également interpellé le Comité d'agréation des pesticides pour obtenir un avis sur les problèmes sanitaires liés à l'utilisation du Roundup, l'herbicide testé dans le cadre de cette étude.

"Sur base de ces avis et si cela s'avère nécessaire, Laurette Onkelinx proposera au Conseil des ministres la mise en place d'éventuelles mesures de précaution en Belgique et demandera à la Commission européenne une révision de ses procédures d'autorisation, en particulier les critères sanitaires concernant l'importation, la mise sur le marché et la culture d'OGM", selon le communiqué.

Mme Onkelinx souligne enfin "que les OGM sont déjà soumis à des règles très strictes, notamment au niveau de l'information du consommateur avec un étiquetage spécifique de ces produits".

Publicité clickBoxBanner