Sciences - Santé Entre autres idées fausses sur cette maladie rare, qui cause des problèmes de coagulation sanguine, il y a le fait que les patients devraient éviter de pratiquer toute activité physique au risque d’encourir des blessures. Célébrée ce mardi 17 avril, la journée mondiale de l’hémophilie est l’occasion pour le corps médical de rectifier cette erreur, comme nous l’explique le Dr Catherine Lambert, hématologue et responsable du Centre de traitement de l’hémophilie aux Cliniques universitaires Saint-Luc.
Entretien