Sciences - Santé

Quatre-vingt-un pour cent des Belges sont favorables à un dossier médical digital qui permet au patient de consulter ses informations en ligne. Les médecins, pharmaciens et thérapeutes auraient aussi accès à ce dossier. L'intérêt est donc grand, à condition que les données soient sécurisées et que l'accès à celles-ci soit limité, a indiqué mardi la haute école Karel de Grote, sur base d'une enquête réalisée par les étudiants en marketing. Les étudiants ont mené cette enquête sur l'utilisation d'une plate-forme digitale pour les soins de santé à la demande de Microsoft.

Quatre-vingt-un pour cent des Belges sont favorables à un dossier médical digital, "mais le dossier doit pouvoir être contrôlé par carte d'identité électronique", explique Ria Vanthillo, de la haute école Karel de Grote. L'enthousiasme serait moindre en ce qui concerne un dossier non sécurisé. Si le dossier contient des informations sur les maladies et affections, 46% restent favorables à l'initiative, mais 65% se posent des questions sur la sécurité des données. Cinquante-deux pour cent de la population trouverait par exemple intéressant de pouvoir consulter son carnet de vaccination en ligne. Si le dossier contient toutes les données des enfants jusqu'à 3 ans, 61% des répondants sont convaincus par l'utilité du système. Les étudiants ont interrogé 934 personnes entre 25 et 64 ans pour cette enquête.