Sciences - Santé

Un peu plus de 84% des médecins adhèrent à l'accord médico-mutualiste 2018-2019, et appliqueront dès lors les tarifs conventionnés, a indiqué mardi l'Institut national d'assurance maladie-invalidité (Inami) dans un communiqué. 

Fin décembre, les médecins et les mutualités, réunis au sein de la commission nationale médico-mutualiste (CNMM), ont conclu un accord, comprenant notamment les tarifs maximum à appliquer, pour les deux prochaines années. Si certains honoraires ont été indexés, la quote-part personnelle des patients n'augmente pas.

L'accord a été publié au moniteur belge le 13 février 2018. Jusqu'au 15 mars 2018, les médecins ont eu la possibilité de communiquer leur refus ou leur adhésion partielle via une application sur le site internet de l'Inami.

En détail, 89,49% des médecins généralistes et 81,03% des médecins spécialistes, toutes spécialités confondues, ont accepté l'accord. Ces taux d'adhésion sont globalement équivalents à ceux des accords précédents.