Plus de maladies de longue durée

Belga Publié le - Mis à jour le

Sciences - Santé

Le nombre d'absences pour cause de maladie de longue durée a fortement augmenté ces cinq dernières années (+20 pc), provoquant de ce fait une hausse des dépenses de l'INAMI. Le vieillissement des travailleurs est une des raisons qui expliquent cette hausse, indique jeudi le quotidien De Standaard.

L'an dernier on dénombrait pour l'ensemble des travailleurs belges plus de 40 millions de jours de maladie de longue durée, selon des chiffres de l'Office national de sécurité sociale (ONSS). Par rapport à 2010 cela représente une hausse de 5,5 pc et sur cinq ans le nombre de jours de maladie a augmenté de 20 pc. Quarante millions de jours représentent près de 11 jours par travailleur.

Une grande partie de ces jours de maladie sont dédommagés par l'INAMI, qui a payé l'an dernier 32 millions de jours de maladie, ce qui a coûté 1,4 milliard d'euros à la sécurité sociale, près de 9 pc de plus qu'en 2010. "Pour les entreprises les absences de courte durée sont les plus embêtantes", explique Koen De Valck de SD Worx. "Il s'agit en effet d'absences totalement imprévues." L'entreprise paye également elle-même les premiers jours de maladie. Pour les employés cela concerne le premier mois de maladie, pour les ouvriers la première semaine.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette hausse. La hausse du nombre de travailleurs en est un, mais même en tenant compte de cette augmentation, on constate toujours une hausse de l'ordre de 15 pc du nombre de jours de maladie.

Securex l'explique dans un récent rapport par le vieillissement des travailleurs sur le marché. Les travailleurs plus âgés sont moins souvent malades, mais s'ils tombent malades cela dure plus longtemps. La hausse du stress serait également un facteur.

Publicité clickBoxBanner