Sciences - Santé

L'arrivée d'un nouveau sérum actif contre 4 souches du virus de la grippe, l'Alpharix Tetra de GSK, pourrait déstabiliser le marché et priver certains patients, explique lundi le journal Le Soir. Contactée par l'agence Belga, l'entreprise pharmaceutique nuance toutefois cette conclusion. Elle explique ainsi disposer d'1,5 million de doses de ce vaccin quadrivalent -et éventuellement davantage si besoin- et estime donc qu'il n'y a pas de risque de pénurie. Jusqu'à présent, chaque vaccin contre la grippe contenait deux souches de virus de type A et une souche de type B. "Mais il est particulièrement difficile d'anticiper, au moment de démarrer la fabrication, quelle sera la souche de type B qui sera dominante sur les deux qui circulent. Du coup, un an sur deux, le vaccin est inactif pour cette partie des virus", explique Le Soir. Le nouveau vaccin quadrivalent efface ce risque.

Les patients devraient donc opter massivement pour ce nouveau vaccin. "GSK apporte bien plus de capacité que la saison dernière avec 1,5 million de doses et éventuellement davantage si besoin. Il n'y a donc certainement pas de risque de pénurie", affirme sa porte-parole Elisabeth Van Damme.