Pourquoi nos pieds et nos mains "dorment-ils"?

G. F. (st.) Publié le - Mis à jour le

Sciences - Santé

Généralement, ces picotements peuvent apparaitre après avoir croisé les jambes ou s'être mal positionné durant son sommeil. Rien d'alarmant, cela est dû à la pression exercée sur les vaisseaux sanguins et les nerfs, par exemple, durant un sommeil trop profond. Autre cause possible: l'hyperventilation, c'est-à-dire une respiration trop rapide: lorsque vous êtes angoissé, vous respirez trop vite et le taux de CO2 sanguin se réduit. Cette diminution modifie l'équilibre des ions du sang et peut des fourmillements dans les mains et les pieds. A cela, aucune inquiétude à avoir.

Là où le docteur Gauthier Remiche, neurologue à l'hôpital Erasme, met en garde, c'est lorsque les symptômes sont récurrents, persistants, progressifs ou qu'ils sont associés à une perte de force ou d'équilibre. Les causes potentielles sont très nombreuses et ce type de situation nécessite la consultation d’un médecin.

L’apparition brutale de ces symptômes, en particulier si elle est associée à d'autres symptômes comme, par exemple, une perte de force, une paralysie ou des troubles du langage peut être le signe d'une thrombose cérébrale et nécessite une consultation en urgence.

Et le docteur Remiche de résumer: "la majorité des cas sont bénins, comme, par exemple, le syndrome du canal carpien qui est une des premières causes récurrente d'engourdissement des mains".

Les causes d’engourdissement sont multiples, parmi elles certaines sont bénignes et d’autres potentiellement graves. Le médecin de première ligne (généraliste) pourra orienter le patient au niveau du diagnostic et référer chez un neurologue lorsque cela s’avèrera nécessaire. Si vous avez des circonstances qui expliquent ces engourdissements, comme une position qui comprime un membre de manière durable, il n'y a pas d'inquiétude à avoir. C'est lorsque ceux-ci sont répétitifs, persistants et/ou couplés à d'autres symptômes qu'il faut penser à consulter.

Publicité clickBoxBanner