Résistance à l'insuline et diabète de l'adulte liés à Alzheimer?

BELGA Publié le - Mis à jour le

Sciences - Santé

Les personnes résistantes à l'insuline et souffrant de diabète de type 2, forme la plus répandue dans le monde, semblent avoir un risque accru de développer des plaques dans leur cerveau liées à la maladie d'Alzheimer, selon une étude japonaise publiée mercredi aux Etats-Unis. Ces travaux, qui paraissent dans Neurology, le journal de l'American Academy of Neurology, ont été menés avec 135 personnes dont la moyenne d'âge était de 67 ans au début de l'étude. Ils résidaient à Hisayama au Japon.

Les participants ont subi plusieurs tests pour mesurer les teneurs de sucre dans leur sang. Ils ont aussi été suivis pour détecter des symptômes de la maladie d'Alzheimer au cours des dix à quinze années de l'étude.

Durant cette période, environ 16% des participants ont développé cette maladie neurodégénérative du tissu cérébral responsable de la perte progressive et irréversible des fonctions mentales et notamment de la mémoire. Après le décès des participants, les chercheurs ont procédé à une autopsie de leur cerveau pour rechercher des manifestations physiologiques d'Alzheimer.

Alors que 16% des sujets de l'étude avaient des symptômes de la maladie d'Alzheimer durant leur vivant, 65% avaient des plaques séniles. Les auteurs de l'étude ont constaté que les sujets chez lesquels trois tests sanguins avaient déterminé des taux de sucre anormaux avaient plus de risque de développer des plaques séniles dans leur cerveau.

Publicité clickBoxBanner