Sciences - Santé Il n'est pas nécessaire de consommer de la cocaïne pour en avoir sur les doigts ! Voilà la conclusion d'un long travail de plusieurs chercheurs de l'Université de Surrey (en Grande-Bretagne).

Grâce à une expérience mise en place, ils ont découvert que 13% des participants qui n'avaient jamais consommé de cocaïne en avaient sur leurs doigts.

Une fois la cocaïne métabolisée par l'organisme, des traces très fines de la drogue sont présentes dans la peau. Un simple relevé d'empreintes digitales permet alors de les apercevoir.

Ensuite, un simple contact peut transmettre ces très fines traces.

Toucher un billet de banque ("Croyez-le ou non, la cocaïne est présente sur de nombreux billets de banque", affirme Melanie Bailey, principale auteur de l'étude) ou encore serrer la main : voilà tant de gestes qui peuvent permettre la transmission de la cocaïne sur les doigts.