Sciences - Santé Le chiffre d’affaires des médicaments contre les maladies cardio-vasculaires a atteint un montant de 562 millions.

Les médicaments contre les maladies cardio-vasculaires représentaient financièrement près d’un cinquième du total prescrit par les médecins en 2017, indiquait, vendredi, un article de la version néerlandophone du "Journal du Médecin" qui s’est basé sur les chiffres de Farmanet, la banque de données de l’Institut national d’assurance maladie-invalidité (Inami) sur les pharmacies publiques.

Cholestérol, hypertension…

Les statistiques montrent aussi que l’aspirine est le médicament le plus prescrit.

Le chiffre d’affaires des médicaments contre les maladies cardio-vasculaires a atteint en 2017 un montant brut de 562 millions d’euros, soit 18,4 % du total.

Il s’agit notamment de traitements pour le cholestérol, comme les statines, et de médicaments pour réduire l’hypertension artérielle comme les inhibiteurs de l’enzyme de conversion.

Les traitements du système nerveux (antidépresseurs, somnifères, antidouleurs…) constituent le deuxième pilier, avec un chiffre d’affaires de 454 millions d’euros, soit 14,8 % du total.

La chimiothérapie complète le podium, avec un chiffre d’affaires de 453 millions d’euros.

En termes de volumes, la part des médicaments contre les maladies cardio-vasculaires atteint même 37,8 %.

… et rhumatisme

Par produit, le plus prescrit est l’aspirine, suivie de l’atorvastatine qui sert à faire baisser le cholestérol et le pantoprazole, utilisé pour réguler l’acidité de l’estomac.

Le médicament vendu en pharmacie qui représente la part la plus importante du budget de l’Inami (139,5 millions d’euros) est l’adalimumab, qui sert à traiter les rhumatismes.