Football

Le Standard peut reprendre la tête ce soir à Mons

Personne n’a triché. Ni Guillaume Gillet, qui a certes obtenu un penalty non justifié pour Anderlecht, mais sans simuler, samedi passé à Mouscron (1-1). Ni le Cercle de Bruges, dont aucun des joueurs alignés au Standard (4-0), ne faisait partie du noyau professionnel du club, ou avait jamais joué. Anderlecht a en effet ramené un point qui aurait dû lui échapper au Canonnier; tandis que le Standard, auteur il est vrai d’une partie remarquable, en a ramassé trois sans pratiquement se baisser. Résultat des courses : une moitié de la belle avance du leader a - déjà - fondu, et son rival liégeois aura donc repris la tête pour au moins 24 heures, dès vendredi soir, s’il s’impose à Mons, dernier, à l’issue du match avancé de la 25e journée. L’Albert devrait logiquement se montrer bien plus déterminé que le Cercle. Mais cela suffira-t-il face à une équipe qui après avoir dû digérer son élimination européenne, va peut-être maintenant en tirer profit sur la scène nationale ? Il sera en effet à présent difficile de l’arrêter. Même si Jovanovic est toujours absent. (Belga)

Les équipes probables : Mons : Herpoel; Jay, Buysens, Mirri, Migliore; Cordaro, Brahami, Ragued, Collet; Jarju, Gueye. Standard : Bolat; Marcos, Onyewu, Mikulic, Mulemo; Goreux, Defour, De Camargo, Witsel, Dalmat; Mbokani.

URSBFA et la CF main dans la main

La Communauté française et l’Union belge de football collaboreront afin d’endiguer le phénomène des insultes et des agressions verbales dans les stades. C’est ce qu’il est ressorti d’une réunion qui s’est tenue hier entre le ministre-président Rudy Demotte, les responsables de l’Union belge et le manager du FC Tubize, Louis Derwa. La Communauté attend les propositions de la fédération. Cette collaboration devrait prendre la forme de campagnes de prévention, à l’instar de celles qui ont été menées en 2000 et 2001. Elles viseront tous les niveaux du football, en particulier les jeunes qui font leurs premiers pas sur le terrain. "Nous ne voulons pas que ce phénomène apparaisse comme une banalité", a expliqué M. Demotte, apaisé depuis sa réaction courroucée contre l’UB et sa décision dans le dossier Derwa. "C’est surtout un problème d’éducation. Si on entend par exemple les cris de certains parents devant leurs enfants, c’est très grave", a commenté François De Keersmaeker, président de l’Union. (Belga)

Diandy, testé, fait forte impression

Christophe Diandy , 18 ans , est Sénégalais et est venu en test à Anderlecht en janvier, après un avis positif de son compatriote, Kouyate. Diandy, ailier gauche, a un excellent pied gauche, un bon centre et une bonne vision du jeu. Puisqu’Anderlecht n’a pas encore remplacé Bart Goor comme médian gauche, Diandy est un candidat sérieux. La décision n’a pas encore été prise, mais Diandy fait forte impression. Il a marqué au tournoi de Viareggio et a pu s’entraîner avec le noyau A, hier. Son visa étant périmé, Anderlecht a tout fait pour le prolonger de quelques mois.