Santé Des chercheurs suédois proposent une nouvelle classification, avec quatre subdivisions pour le diabète de type 2. Cela permettrait d’affiner les traitements.