Ils étaient trois, sont devenus quatre, se sont mêlés par deux, glissant entre eux des souvenirs honteux ou douloureux dans une belle scénographie en rond, espace limité par une corde à linge, quelques chemises blanches. Humour et intimité bercés par les chansons d'accordéon du tendre Renaud Grémillon. En arrivant au théâtre, un petit papier annonce la couleur, «Echange clarinette, petite maison au fond de la prairie, au troisième chêne à gauche..», à moins qu'il s'agisse du deuxième hêtre de droite, cela n'importe pas; l'essentiel pour Thierry (Hellin) étant de trouver la clarinette, pour se faire engager dans l'orchestre de la commune après avoir raté l'examen de facteur et plus encore celui d'ingénieur.

Pour le spectateur, l'essentiel sera aussi de ne pas rater cette ultime occasion de découvrir «Echange clarinette», magnifique spectacle d'après un texte d'Eric Durnez mis en scène par Thierry Lefèvre avec quatre comédiens touchants de naïveté, de sincérité, quatre êtres fragiles, Katia (Boulay), Laura (van Maaren), Renaud (Grémillon) et Thierry (Hellin) au début du chemin. (L.B.)

Bruxelles, la Roseraie, du 16 au 20 septembre. Tél. 02.376.46.45.

© La Libre Belgique 2003