Qu’en est-il du projet de parc éolien sur le territoire de Frasnes-lez-Anvaing et plus particulièrement sur Moustier ? Le bourgmestre de Frasnes-lez-Anvaing, Jean-Luc Crucke (MR), a reçu une information concernant le dossier de la part du bureau du ministre de l’Aménagement du territoire, Philippe Henry (Ecolo).

Pour rappel, la commune a l’intention d’implanter à Moustier quatre éoliennes en bordure d’autoroute.

La nouvelle est presque bonne, puisqu’une seule éolienne a été refusée par le ministre. "C’est tout de même positif et cela ne va pas à l’encontre du projet", assure le bourgmestre Jean-Luc Crucke. "J’attends toutefois le courrier officiel du ministre pour savoir quelles sont les raisons qui l’ont poussé à refuser cette quatrième éolienne."

Visiblement, la raison concernerait une présence trop importante de chauves-souris près de cette fameuse quatrième éolienne, celle qui se trouve dans le projet le plus près du territoire de la commune d’Ath.

Le projet n’est donc pas remis en cause et la commune ne sait pas encore si elle introduira un recours à la suite de la décision du ministre. "Tant que nous n’avons pas reçu les raisons officielles du refus, nous ne pourrons dire l’évolution du dossier. J’ai eu Benoît Mat, le responsable de la société Ventis qui a introduit la demande de permis, au téléphone et il est également dans l’attente. Mais, même avec trois éoliennes, il sera toujours présent dans le projet."

Les travaux devraient commencer cette année et les premières éoliennes pourraient tourner dans le meilleur des cas en 2012.

Les éoliennes présentent une puissance de 2 000 à 3 000 KW et seront implantées à Moustier (sur les terres des Grandes Communes, du rieu du Carmois et du rieu de la Drève). Il est prévu que l’une des éoliennes soit citoyenne et que sa gestion soit ainsi confiée à l’ASBL Clef (Leuze-en-Hainaut). Cela dit, cette proposition tenait dans le projet d’un parc éolien de quatre machines.

Sera-ce toujours le cas avec seulement trois éoliennes ? Le point sera probablement débattu lors du prochain conseil communal qui aura lieu ce 31 janvier.