Le Roaccutane et ses génériques sont soupçonnés de provoquer des dépressions, voire des suicides. Alors que la polémique resurgit, une dermatologue tient à rassurer les patients paniqués. Mise au point.