Flamand, grand favori pour Marseille

(GDt) Publié le - Mis à jour le

FRÉDÉRIC FLAMAND, L'ACTUEL DIRECTEUR DE CHARLEROI/DANSES a toutes les chances de devenir le nouveau directeur artistique du Ballet de Marseille. Sa candidature avait, comme on le sait, été retenue avec cinq autres, suite à une première sélection sur CV. Quarante-six candidatures avaient répondu à l'appel du Ballet qui représente le second budget danse en France après l'Opéra de Paris. La place est vacante depuis le licenciement de Marie-Paule Pietragalla en conflit ouvert avec ses danseurs. Ces derniers jours, deux candidats de poids se sont retirés. A commencer par Sasha Waltz, co-directrice de la Schaubühne de Berlin et qui vient de présenter «Les Impromptus» à Avignon. Elle a profité de sa candidature à Marseille pour renégocier son accord avec Thomas Ostermeier à la Schaubühne et, satisfaite, elle reste à Berlin. D'autre part, l'ancien danseur étoile de l'Opéra de Paris, Michaël Denard, donné par certains favori au sein du ballet même, vient à son tour de se retirer de la compétition. Il ne devrait donc plus y avoir de problèmes pour Frédéric Flamand, devenu le grand favori, même si des blocages au sein du conseil d'administration, voire des ingérences politiques, sont toujours possibles.

Frédéric Flamand doit présenter son projet aux membres du conseil d'administration ce vendredi 23 juillet et la décision finale serait communiquée lundi 26 ou mardi 27 juillet. Si le créateur de «Silent/Collisions» était choisi, cela signifierait bien entendu un tremblement de terre pour Charleroi/Danses qui tourne entièrement autour du talent et de la renommée internationale de Frédéric Flamand. Plusieurs hypothèses sont possibles: trouver tout simplement un successeur à Flamand, mais a priori personne en Communauté française n'a le profil recherché. Ou alors recomposer le paysage de la danse belge francophone comme le demandent plusieurs compagnies qui veulent bénéficier des crédits alloués jusqu'ici à Charleroi/Danses. Et qu'en sera-t-il de l'idée d'une école de danse inscrite dans la déclaration gouvernementale, autour peut-être de la Raffinerie à Bruxelles?

Ce dossier sera un des premiers pour la nouvelle ministre de la Culture, Fadila Laanan (PS), et pour le président du conseil d'administration de Charleroi/Danses Hervé Hasquin (MR), si celui-ci décide conserver son mandat.

© La Libre Belgique 2004

Publicité clickBoxBanner