NAMUR

Né à Houyet en 1928 et décédé à Namur en 1988, Georges Smal compte parmi les meilleurs représentants de la poésie dialectale contemporaine. C'est donc logiquement que le grand prix d'interprétation de la poésie wallonne porte son nom. Ce dimanche, il réunira 22 concurrents, dont la plus jeune a 14 ans. Ils présenteront chacun plusieurs poèmes en wallon, picard, gaumais ou champenois: tous les patois de nos contrées. Pendant la délibération, le groupe Mimile et les Bribeus d'Toubac (ça ne s'invente pas) montera sur scène pour un concert Brassens en français et en wallon. Quoi de plus opportun en cette veille de Fêtes de Wallonie.

Ce D., les candidats se succéderont de 14h30 à 16h30, l'heure du concert. Au Foyer de la Maison de la culture, Avenue Golenvaux 14, Namur. www.maisondelapoesie.be ou 081.24.64.36.

© La Libre Belgique 2006