À tout le moins, l’apparition des sociétés proposant des "free tours" a fragilisé la position des guides officiels et reconnus.