Alain Winance a perdu son âme dans les sables de Cancale, en France. Ou, plutôt, il y a trouvé cette sorte d'Eurydice que seraient devenues pour lui la mer et ses houles toujours recommencées, ses marées, ses flux et reflux et cette ombre indicible qu'elle laisse au sol lorsqu'elle s'est retirée en ses eaux plus lointaines. Les derniers dessins, les plus récentes peintures de Winance chantent cette mer-là dans ce décor de bouts de bois qui retiennent les sables, ces halos d'écumes et de lumières qui accrochent la plage aux pentes du ciel. On se laisse bercer par ces images comme on regarde la mer sans désemparer. Et il vous reste un week-end pour vous en convaincre! (R.P.T.)

Galerie Patrick Veret, 25 Grand Place à Arras. Jusqu'au 10 juillet, vendredi et samedi de 14 à 19h30; dimanche de 15 à 19h. Infos: 00.33.321.510.823.

© La Libre Belgique 2004