Des chercheurs de l’ULB ont identifié des sous-populations de cellules tumorales responsables des métastases. Il s’agit d’une découverte majeure. Elle devrait notamment permettre de mieux comprendre la résistance aux traitements chimiothérapeutiques.