Une pièce en or d'une valeur faciale de vingt dollars a été achetée mardi par un particulier ayant souhaité garder l'anonymat pour plus de 7,59 millions de dollars (7,65 millions d'euros). Surnommée la `Joconde´ des numismates, le `Double Eagle´ de 1933 a été acquis à New York au terme de dix minutes d'enchères très animées. Son prix d'introduction avait été fixé à 2,5 millions de dollars, mais les estimations oscillaient entre quatre et six millions.

Les maisons Sotheby's et Stack's, le plus ancien négociant numismate américain, ont organisé la vente aux enchères pour le compte de la Monnaie des Etats-Unis, qui a dû accorder son feu vert à l'acquisition de cette rareté par un particulier. L'année dernière, la pièce avait été transférée d'un coffre fédéral installé dans l'une des tours du World Trade Center vers Fort Knox, deux mois avant les attentats du 11 septembre. Frappée en 1933, la pièce avait ensuite disparu. Après le krach de 1929, le pays se débattant en pleine dépression, le président Theodore Roosevelt avait ordonné le retrait de milliers de pièces pour réduire la masse monétaire.

Mais dix exemplaires avaient été sauvés de la destruction avant d'aboutir chez des collectionneurs. Ceux-ci ne pouvaient cependant pas en être les propriétaires légaux étant donné que les pièces n'avaient jamais été officiellement monnaie américaine. Neuf ont été retrouvés, saisis et détruits par les services secrets américains dans les années 40 et 50. Le `Double Eagle´ vendu mardi soir a refait surface en 1954 au Caire lors d'une vente aux enchères de la collection du roi Farouk.

Quarante-deux années plus tard, en 1996, la pièce fut saisie dans une chambre du Waldorf-Astoria de New York au moment où un marchand londonien tentait de la vendre à un agent américain se faisant passer pour un collectionneur. Roosevelt avait commandé au sculpteur Augustus Saint-Gaudens un motif à la gloire de la Grèce ancienne: la pièce représente la Liberté debout, portant une torche et un rameau d'olivier côté face et un aigle en vol côté pile. Les pièces de Saint-Gaudens sont considérées comme les plus belles pièces américaines. Le précédent record pour une pièce de monnaie date d'août 1999. Un exemplaire en argent d'un dollar américain avait alors atteint 4,1 millions de dollars. (Reuters)

© La Libre Belgique 2002