Les "Aigles de Carthage" se sont ouverts aux binationaux : 9 des 23 joueurs sont nés dans l’Hexagone.