D’un patient à l’autre, en fonction des organes touchés, le lupus peut se déclarer de très diverses manières. D’où son surnom de "maladie aux 100 visages", qui en complique d’autant plus le diagnostic.

Articulations rouges, gonflées et douloureuses (signe d’une inflammation articulaire), doigts et orteils qui deviennent blancs, peau plus sensible au soleil (photosensibilité), fièvre, fatigue et éruptions cutanées (dans près de 60 % des cas) sont, dans sa forme bénigne, les principaux symptômes de cette maladie auto-immune chronique où le système immunitaire s’attaque aux tissus conjonctifs du corps.

Aussi appelé lupus érythémateux disséminé, il peut s’avérer sévère et alors entraîner des atteintes rénales, cardiovasculaires, pulmonaires et du système nerveux central.

Chez les femmes enceintes, le risque de fausse couche ou d’accouchement prématuré n’est pas exclu.

Autant dire que la maladie n’est pas anodine même si, dépistée et traitée précocement, elle permet une qualité de vie relativement normale. Méconnue, cette affection touche davantage les femmes (9 pour 1 homme) et les personnes jeunes, entre 15 et 45 ans.

De ses causes, on sait à l’heure actuelle qu’il existe une composante génétique "faible mais certaine", selon l’Association Lupus érythémateux. Elle résulte d’une association d’anomalies sur plusieurs gènes situés sur différents chromosomes. Autres responsables, les rayons ultraviolets, les facteurs hormonaux - la grossesse et l’accouchement étant des périodes propices au déclenchement de crises sévères - et la prise de certains médicaments. Quant au stress, évoqué par certains malades, les médecins restent plus prudents et réservés s’agissant d’affirmer qu’il est directement impliqué.

A l’occasion de la journée mondiale du lupus, traditionnellement célébrée le 10 mai, l’Association Lupus érythémateux s’est associée avec quatre centres hospitaliers afin de mieux faire connaître cette pathologie.

Dans ce cadre, des stands d’information seront organisés à Bruxelles aux Cliniques universitaires Saint-Luc et à l’Hôpital Erasme, au CHU de Liège ainsi qu’au CHU Ambroise Paré à Mons. De 9 à 15 heures, des bénévoles se tiendront à disposition des visiteurs pour répondre à leurs questions.

Rens. : Association Lupus érythémateux, 9, avenue des Glycines à 1030 Bruxelles. Mail : presidente@lupus.be