Josef SPACEK. République Tchèque, 25 ans. Chargé d’ouvrir la session, il se révèle un musicien accompli, engagé et inspiré. Lundi 7 et jeudi 10 à 15h. Concerto n° 3, K. 216 de Mozart.

CHO Jinjoo. Corée, 23 ans. Le sens de la beauté l’anime, servi par un tempérament de feu et un superbe instrument. Lundi 7 et jeudi 10 à 15h. Concerto n° 5, K. 219 de Mozart.

Erzhan KULIBAEV. Kazakhstan, 25 ans. Paradoxal : alterne des moments de grande intensité et des passages à vide; technique brillante. Lundi 7 et jeudi 10 à 20h. Concerto n° 3, K. 216 de Mozart.

CHO GaHyun. Corée, 28 ans. Sens du phrasé et superbes sonorités servent une musicalité naturelle et raffinée. Lundi 7 et jeudi 10 à 20h. Concerto n°3, K. 216 de Mozart.

Ermir ABESHI. Albanie/USA, 25 ans. Pas d’effort, pas d’effet, pas d’esbroufe et c’est magnifique (il marche beaucoup en jouant). Mardi 8 et vendredi 11 à 15h. Concerto n° 3, K. 216 de Mozart.

Lev SOLODOVNIKOV. Russie, 24 ans. Allure typique de l’artiste halluciné et rageur mais un violoniste peut en cacher un autre. Mardi 8 et vendredi 11 à 15h. Concerto n° 4, K. 218 de Mozart.

Stefan TARARA. Allemagne, 26 ans. Pourquoi les musiciens allemands rendent-ils tout plus spirituel (immatériel) ? Même Paganini a pris de l’altitude. Mardi 8 et vendredi 11 à 20h. Concerto n° 3, K. 216 de Mozart.

SHIN Hyun Su. Corée, 24 ans. Un son superbe et une générosité artistique qui firent oublier les (petits) dégâts du stress. Mardi 8 et vendredi 11 à 20h. Concerto n° 4, K. 218 de Mozart.

NARITA Tatsuki. Japon, 20 ans. Non entendu. Mercredi 10 et samedi 12 à 15h. Concerto n° 5, K. 219 de Mozart.

Marc BOUCHKOV. Belgique, 21 ans. La musique et le violon constituent son fief, qu’il défend avec fougue. A ce stade, plus athlétique que poétique. Mercredi 10 et samedi 12 à 15h. Concerto n° 5, K. 219 de Mozart.

Maria MILSTEIN. France, 26 ans. Musicienne cultivée, raffinée, assurée, dans tous les répertoires, il s’en passe avec elle ! Mercredi 10 et samedi 12 à 20h. Concerto n° 5, K. 219 de Mozart.

Kristi GJEZI. France, 21 ans. Il a tout en rayon, il sait tout faire, et avec brio. Schumann fut d’une objectivité imparable. Mercredi 10 et samedi 12 à 20h. Concerto n° 3, K. 216 de Mozart.

Petteri IIVONEN. Finlande, 24 ans. Non entendu. Lundi 7 et jeudi 10 à 15h. Concerto n° 4, K. 218 de Mozart.

Kim BOMSORI. Corée, 22 ans. La grâce et la joie sont, chez cette artiste surpuissante, la substance d’un chef-d’œuvre immémorial. Lundi 7 et jeudi 10 à 15h. Concerto n° 5, K. 219 de Mozart.

Marisol LEE. Corée, 24 ans. Bach céleste, Paganini très drôle (et parfait), Schumann à l’image d’une musicienne profonde et inspirée. Lundi 7 et jeudi 10 à 20h. Concerto n° 3, K. 216 de Mozart.

Nikki CHOOI. Canada, 23 ans. Tous les bienfaits artistiques de la perfection, sans l’ennui. Un des grands musiciens "classiques" de la session. Lundi 7 et jeudi 10 à 20h. Concerto n° 4, K. 218 de Mozart.

Valentina SVYATLOVSKAYA. Russie, 29 ans. Tout ne fut pas captivant, mais Paganini connut une version très musicale et pleine d’esprit. Mardi 8 et vendredi 11 à 15h. Concerto n° 3, K. 216 de Mozart.

Richard LIN. Taiwan/USA, 20 ans. Un homme de goût, qui surmonte le stress par la légèreté (notamment de l’archet), un must. Mardi 8 et vendredi 11 à 15h. Concerto n° 4, K. 218 de Mozart.

Andrey BARANOV. Russie, 26 ans. Derrière des allures d’ogre menaçant, un des musiciens les plus cultivés et les plus sensibles de la session. Mardi 8 et vendredi 11 à 20h. Concerto n° 3, K. 216 de Mozart.

KIM Dami. Corée, 23 ans. Dans le son plus que dans le discours, mais tout est ici naturellement expressif, équilibré, favorable. Mardi 8 et vendredi 11 à 20h. Concerto n° 5, K. 219 de Mozart.

Artiom SHISHKOV. Biélorussie, 28 ans. Tout surprend chez Artiom : une conduite proche de l’évanouissement, des sursauts passionnés, des éclats de lumière. Mercredi 10 et samedi 12 à 15h. Concerto n° 5, K. 219 de Mozart.

Nancy ZHOU. USA, 19 ans. Stabilité dans Bach, élan dans Schumann, sourire dans Paganini, douceur et brillance à travers tout. Mercredi 10 et samedi 12 à 15h. Concerto n° 5, K. 219 de Mozart.

Esther YOO. USA, 17 ans. La reine ! Sûre d’elle mais sans arrogance, elle maîtrise tout et rayonne. Mercredi 10 et samedi 12 à 20h. Concerto n° 3, K. 216 de Mozart.

TSENG Yu-Chien. Taiwan, 17 ans. Moins parfait que sa jumelle, il est quand même un des rares à comprendre Bach et à réinventer Paganini. Mercredi 10 et samedi 12 à 20h. Concerto n° 5, K. 219 de Mozart.

Tout suivre sur www.cmireb.be et www.musiq3.be