Levée du couvre-feu à Rangoon

AFP Publié le - Mis à jour le

Le régime militaire de Birmanie a levé samedi le couvre-feu imposé à Rangoun lors des manifestations d'opposition de septembre, a annoncé un responsable.

"Le couvre-feu est terminé. La mesure est effective aujourd'hui", a déclaré ce responsable sous le couvert de l'anonymat. "Nous annoncerons la fin du couvre-feu avec des haut-parleurs" sur des camions dans les rues de Rangoon, a-t-il ajouté.

La junte militaire avait instauré le couvre-feu à Rangoon dans la nuit du 25 au 26 septembre après une série de manifestations d'opposition. Elle avait ensuite déclenché une violente répression au cours de laquelle au moins treize personnes avaient été tuées et environ 3.000 arrêtées.

Le couvre-feu avait initialement été instauré de 21h00 à 05h00 (heure locale). Sa durée avait été graduellement réduite à quatre heures, de 23h00 à 03h00.

Outre cette mesure de couvre-feu, la junte avait coupé les liens Internet de la Birmanie pour tenter de freiner l'envoi vers l'étranger d'informations sur la répression, qui a suscité l'indignation dans une grande partie du monde.

Les rassemblements, qui avaient débuté par des protestations contre une hausse massive des prix des carburants, avaient progressivement pris de l'ampleur pour devenir le plus important mouvement de contestation contre la junte militaire birmane en près de deux décennies.

L'accès à Internet a été rétabli récemment, mais les autorités continuent à interdire l'accès du pays à des médias étrangers comme la BBC, Voice of America ou des organes de presse dirigés par des opposants birmans en exil.

La levée du couvre-feu à Rangoun intervient alors que le président George W. Bush a annoncé vendredi un durcissement des sanctions américaines contre la junte militaire et a appelé la Chine et l'Inde à renforcer leurs pressions sur leur partenaire birman.

Publicité clickBoxBanner