Viré sur un coup de fil de deux minutes, l’ex-avocat du club s’explique dans "La Libre".