APRÈS BIEN DES REMOUS, l'Octopus Rock Festival a finalement donné ses premiers coups de tentacules vendredi. A Nivelles. Avec, pour cette première édition, une belle brochette de groupes rock anglo-saxons, français et belges. L'événement musical se veut «focalisé vers un rock grand public» et propose pendant trois jours plus de quarante groupes répartis sur deux scènes.

Créée spécialement pour l'événement il y a cinq ans, la SPRL Octopus Production avait déjà fait parler de son festival l'an dernier, en lançant son site web et une petite promotion (prématurée?). Mais les longs préparatifs ne sont pas toujours garants d'un déroulement sans anicroche. Car les deux mois précédant le festival furent pour la jeune société (moyenne d'âge 25 ans) à l'image de l'affiche: très rock'n'roll. Le 18 mai dernier, alors que l'événement était prévu à Braine-l'Alleud, le conseil communal de la localité annonce son refus de l'accueillir sur son territoire. La raison invoquée tient à la proximité du site pressenti avec la décharge de tri sélectif de la ville, et au risque encouru, vu les excès potentiels de certains festivaliers. Retour à la case départ. L'équipe du festival doit trouver, illico, un nouvel emplacement.

Après avoir vainement recherché un autre site dans le Brabant wallon, l'équipe de l'Octopus choisit finalement, par élimination, le site de Tour et Taxi à Bruxelles. Des accords de principe sont déjà dans les esprits et le changement de lieu devient public. Mais un mois avant le début de l'événement, la Ville de Nivelles vient faire les yeux doux à l'animal tentaculaire. La cité invite le festival pour 2006 et la SPRL est séduite, d'autant que ce nouveau déménagement est synonyme de retour dans le Brabant wallon (une première pour la province). L'équipe insiste pour réaliser l'idée cette année et, après l'envoi de son dossier à la Ville, l'avis favorable des édiles communaux tombe quelques jours plus tard.

C'est finalement sur un terrain nivellois de deux hectares (complété d'un parking et d'un camping), situé face au parc d'activité économique des Portes de l'Europe, que le festival accueillera les 3500 festivaliers attendus (5000 pour que l'opération soir rentable selon Benoît De Burge).

Le menu musical, lui, est assez alléchant, notamment le dimanche, journée spéciale belge avec Mud Flow, Jeronimo, Sharko, Zita Swoon, Ghinzu, Flexa Lyndo et Venus.

Octopus Rock Festival, du 29 au 31 juillet, dès 11h. Avenue de l'Europe, à 1400 Nivelles (35 € par jour sauf le dimanche 30 €, combi trois jours 75 €). Webwww.octopusrockfestival.be

© La Libre Belgique 2005